Crowdfunding immobilier, qui gagne, qui perd?

Updated: Jan 18


C'est bientôt le printemps et les projets de crowdfunding immobilier fleurissent à grand renfort de publicité sur les réseaux sociaux: un nouvel eldorado pour les petits épargnants en mal de rendement?


Il est toujours intéressant de mettre en perspective un investissement financier dans le temps, comme l'a fait récemment la journaliste Myret Zaki dans son article consacré au Private Equity: https://www.linkedin.com/posts/myret_sec-proposes-allowing-more-investors-access-activity-6614792714271670272-FZwS


Quand un produit financier est en fin de cycle, ce sont souvent les petits épargnants qui se font plumer! Dans le cas du marché immobilier, nous sommes également en fin de cycle, avec des rendements en chute libre et des surfaces vacantes en augmentation. Comment espérer faire une bonne affaire avec le crowdfunding, alors que les professionnels renoncent à acquérir des immeubles de rendement en direct?


S'il y a une bonne affaire, c'est l'intermédiaire qui la fera, à savoir la plateforme de crowdfunding: elle prendra sa commission et l'épargnant prendra le risque sur l'immeuble (situation, besoin de rénovation, évolution des besoins des locataires, etc.). A méditer, sachant qu'un investissement immobilier doit être considéré sur le long terme et que les futurs copropriétaires ont des droits, mais aussi des devoirs.


0 views

© 2020  AltCap Management AG